ATTENTION ARNAQUE !!

Commentaire (0) Actualité

 

Plusieurs personnes ont à nouveau été contac­tée par une certaine personne préten­dant connaître une autre personne possé­dant des affaires person­nelles d’un Malgré-Nous non-rentré. Il s’agit bien sûr d’une arnaque et nous vous conseillons très vive­ment de ne pas y donner suite.

Nous joignons les deux messages envoyés tout récem­ment, car ils sont toujours rédi­gés sur les même cane­vas. Avec le premier message est souvent envoyé un extrait d’une liste où figure le nom du non-rentré. Il s’agit en fait d’une liste de prison­niers de guerre français de 39–40 plus ou moins bien falsi­fiée.

PREMIER MAIL (ACCOMPAGNEE D’UNE LISTE FALSIFIEE)

To: XXXXXX
Subject: A propos de XXXX Philippe
From: bianca_durand@aol.fr
Date: Mon, 29 Apr 2013 12:11:37 –0400

Bonsoir

Je pense que nous avons le devoir de nous s’en­trai­der, nous les décen­dents des incor­po­rés de force c’est dans ce but que je me permets de
vous propo­sez mon aide.

Mon père fut un malgré nous mais nous ses enfants avons eu la chance de le connaitre après la guerre avant qu’il ne nous quitte.

Alors j’ima­gine la peine de ceux qui n’ont pas eu la chance de voir ou connaitre l’his­toire de leurs parents ou un membre de leurs familles et la déter­mi­na­tion qu’ils ont afin de mettre une histoire sous leurs noms.
Voila le père de mon ex était lui aussi un incor­poré de force qui était sur le front de l’est en Russie, il était parmis ceux qui étaient de retour en France, je me rappelle aussi que son fils m’avait fait voir les archives que son père avait en posses­sion après la guerre.

Il sagit des docu­ments de certains malgré nous Français, des registres des incor­po­rés de force Française, ainsi que des lettres de certains qui sont portés disparu et quelques effets person­nels de ses amis morts ou disparu.
Il à pu resti­tué certains effets à des familles auxquels ils reve­naient de droit, mais n’a pas pu retrouvé certaines famille alors quand je suis tomber sur votre annonce, je me suis dis pourquoi ne pas vous aidez en demandent à mon ex de fouiller dans les docu­ments voir si le nom de votre grand oncle figure sur quelques choses.

Mais avant de faire quoi que ce soit, j’ai­me­rai avoir votre avis d’abord; j’es­père rece­voir votre réponse dans les jours avenir.

Cordia­le­ment

DEUXIEME MAIL ENVOYE SUITE A LA REPONSE DE LA PERSONNE CONTACTEE

To:XXXXXX
Subject: Re : A propos de XXXXX
From: bianca_durand@aol.fr
Date: Sun, 5 May 2013 13:34:25 –0400

Bonsoir

Mon ex est tombé sur certaines choses qui devrait vous inté­re­sez, je vous l’aie envoyé en retour par pièces jointes une liste sur laquelle figure le nom de RIEHL Henri qu’il m’a fait parve­nir ce matin (il à dit que la concep­tion de cette liste était dans le but d’en­ré­gis­tré les noms de certains incor­po­rés de force sur le front de l’est en suite faire un jour­nal commun ou chacun racon­tera ce qu’il vit sur le front, d’après mon ex, seul la liste à été possible mais l’idée d’un jour­nal commun n’a été possible faute du manque de temps car le combat était plus serré d’après les dires de son père).

Et ce n’est pas tous, il y à aussi une lettre qu’il avait rédigé mais n’a pas pu l’ex­pé­dier avant sa dispa­ri­tion ainsi que son jour­nal person­nel; il y à égale­ment sa plaque d’iden­tité (objet sur lequel est marqué son numéro d’iden­ti­fi­ca­tion mili­taire et le regi­ment auquel il appar­tient).

Mon ex est souf­frant depuis 13ans, il est atteint du sclé­rose en plaque puis vit au TOGO depuis plusieurs années car la mala­die ne se dévé­loppe pas dans les zones où la tempé­ra­ture est comprise entre 40° d’ati­tude de l’équa­teur à cause de la vita­mine D produite par le soleil.

Il à dit si toute fois vous souhai­tez rentrer en posses­sion de ses objets, que vous pouvez rentré en contact avec lui afin qu’il vous le fasse parve­nir; il se nomme Jean-Marie BURCHI donc je vous laisse son contact:

Mail: jmabrr­chi@­hot­mail.fr
Tel : +228 99563655

Vous ne devez pas perdre de temps car il doit se rendre au Canada le mercredi prochain pour un nouveau trait­te­ment.

Cordia­le­ment

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *