Des incor­po­rés de force recher­chés en Hongrie

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

 En février et mai 1949, des incor­po­rés de force sont toujours recher­chés en Hongrie :

BUCHHOLZ Otto (* Ferrette 18.11.1910 + peut-être pendant le trans­fert de l’été 1945 vers Cegled ?)
CHRISTIANI Edmond (* Stras­bourg 19.3.1910)
DENY Edouard (* Ceutrange 20.2.1921)
DIDIERJEAN Paul Albert (* Orbey 9.5.1906)
EYERMANN Louis (* Preu­sch­dorf 16.12.1920)
HEISCH Lucien (* Blien­sch­willer 16.12.1920)
OHL Ernest (* Stras­bourg-Robert­sau 4.4.1908)
PETER Adrien (* Sarre­gue­mines 30.8.1926)
SCHWACH Robert (* Wasse­lonne 4.1.1925)
STOECKLIN Martin (Hund­sbach 3.6.1920)
WILHELM Raymond (*Esch­willer 13.12.1926)

Merci pour toute infor­ma­tion complé­men­taire.

info@­malgre-nous.eu

 

  • Louis Eyer­mann d’après son dossier du PAVCC

 Né à Preu­sch­dorf 16.12.1920.

Céli­ba­taire.

Ouvrier-soudeur.

Incor­poré le 20.2.1944.

Versé dans l’ar­tille­rie.

FPN : 40729B.

Dernières nouvelles venues de Hongrie le 29.10.1944.

Juin-août 1945 : infir­mier au camp de prison­niers de guerre n°3 à Czegled.

N’a pu être rapa­trié le 6 ou 8.8.45. Son cama­rade de capti­vité, Fischer, origi­naire de Hamburg, avait envoyé une lettre à son inten­tion chez les parents de Louis le 23.1.47, pensant qu’il était rentré. Pierre Dannen­ho­fer, de Schil­ti­gheim, avait été chargé par Louis de préve­nir ses parents qu’il était blessé au genou et qu’il avait été admis à l’hô­pi­tal de Cegled.

Mort à Cegled (Hongrie) le 27.7.1947. Est attesté par le méde­cin Werner Hübner, de l’hô­pi­tal Honved à Buda­pest.

Reconnu « mort pour la France ».

Liste de portés dispa­rus alsa­ciens-mosel­lans  établie à Buda­pest le 9.5.1949 : Edmond Chris­tiani, Edouard Deny, paul Didierjean, Louis Eyer­mann, Lucien Heisch, Ernest Ohl, Adrien Peter, Robert Schwach, Martin Stoe­ck­lin, Raymond Wilhelm.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *