Malgré eux dans l’ar­mée alle­mande

Commentaire (0) À lire…

 

Malgre_eux_moselle_red.jpg En cette année anni­ver­saire de l’in­tro­duc­tion, en 1942, du service mili­taire obli­ga­toire dans l’ar­mée alle­mande pour les Français annexés au Reich natio­nal-socia­liste, cet ouvrage collec­tif revient sur le destin des Mosel­lans. Sont évoqués tour à tour les forma­tions para­mi­li­taires nazies (Th. Mohr), les aspects juri­diques et insti­tu­tion­nels de l’in­cor­po­ra­tion de force (J.-E. Iung), la résis­tance à l’en­rô­le­ment et la répres­sion (C. Roger), les horreurs vécues par les prison­niers de guerre en URSS (L. Klein­hentz), le retour des Malgré-Nous (A. Wahl), les non-rentrés (C. Neveu) et l’après-guerre, du silence prudent au besoin de témoi­gner, période marquée par le procès de Bordeaux (Ph. Wilmouth).

Riche­ment illus­tré, la lecture de cet ouvrage, qui accom­pagne une expo­si­tion qui se tient à Saint-Julien-lès-Metz jusqu’en juillet 2013, ne peut qu’être recom­man­dée.

Nico­las Mengus

Malgré eux dans l’ar­mée alle­mande. L’in­cor­po­ra­tion de force des Mosel­lans, 1942–1945, Editions Libel, Lyon, 2012, 143 p., 18 €

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *